Accueil ::> CCIC ::> Qui était Anne Heurgon-Desjardins ?

Qui était Anne Heurgon-Desjardins ?

lundi 16 mai 2011, par Luce Vauvy.

Anne est née en 1899 et elle est morte en 1977. Elle n’est pas connue du grand public. Son importance dans la vie intellectuelle française est pourtant grande. En effet, elle a consacré toute sa vie à favoriser les échanges entre artistes, intellectuels et savants afin d’améliorer notre société. Son père était Paul Desjardins, qui était professeur et journaliste. Intellectuel reconnu, il avait fondé les Décades de Pontigny. Les Décades, qui étaient organisées dans l’abbaye de Pontigny (Yonne) avaient pour but de faire rencontrer des intellectuels et artistes de tous les domaines (littérature, philosophie, histoire…) afin qu’ils réfléchissent, débattent, créent ensemble. A la mort de ses parents, Anne Heurgon Desjardins (elle s’est mariée avec Jacques Heurgon) hérite de l’abbaye mais également du château de Cerisy-La-Salle. En effet, ce château appartenait à sa mère, née Savary, dont la famille était originaire de Notre-Dame de-Cenilly. N’ayant pas les moyens d’entretenir ces deux biens mais désirant continuer l’œuvre de son père, elle décide de vendre l’abbaye, de rénover le Château et fonde en 1952 le Centre Culturel International de Cerisy La Salle. Le principe est identique à celui des Décades de Pontigny : organiser des réunions entre intellectuels. Elle souhaite également élargir les débats en invitant les étudiants et tous ceux intéressés par les questions culturelles et intellectuelles qui sont abordées.
Elle y accueille des personnalités comme Raymond Aron, Martin Heidegger, André Gide, André Malraux, Francis Ponge, Raymond Queneau, Eugène Ionesco, Alain Robbe- Grillet, etc... A son décès, ses filles, Catherine Peyrou et Edith Heurgon continuent son projet. Aujourd’hui, C’est Edith Heurgon qui assume seule (Catherine Peyrou est décédée en 2006) la direction du Centre Culturel.
Le collège célèbre sa mémoire en portant son nom et est le seul établissement scolaire à se nommer ainsi. Ce nom symbolise la volonté d’Anne de faire progresser la société grâce aux idées, à la culture, à l’échange. Il ancre le collège dans une identité très locale et pourtant internationale.

Les Bibliophiles